Filtrer par

Marque

Marque

Cloque du pêcher

En jardinage, une cloque est une boursouflure qui se développe sur un organe végétal. C’est généralement un des syndromes visibles d’une infection cryptogamique (dû à la présence d’un champignon).

Certains arbres comme les pêchers, les amandiers, les nectariniers et les brugnoniers sont sensibles au développement du champignon Taphrina deformans qui altère les feuilles et fragilisent leur santé.

Appelé “cloque du pêcher” cette maladie fongique est assez répandue et se traite difficilement une fois sur l’arbre. C’est pourquoi les jardiniers et les producteurs de fruits sont particulièrement vigilants et sont encouragés à procurer des soins préventifs aux arbres.

Les spores des champignons sont essentiellement véhiculées par le vent ou l’eau et sont renforcées par le passage d’un hiver doux et un printemps pluvieux. Capables de survivre une saison entière sous les écailles des bourgeons, les Taphrina deformans vont se développer et infecter les feuilles au printemps, leur donnant une couleur rouge ou parfois vert pâle, elles s'enroulent sur elles-mêmes en se boursouflant jusqu’au flétrissement et tombent au début de l’été.

En cas de prolifération du champignon, la cloque du pêcher va finir par affaiblir l’arbre et se répandre aux arbres voisins jusqu’à, dans le pire des cas, les détruire.

La cloque du pêcher sur mes arbres ?

Bien qu’il soit difficile de lutter contre la cloque du pêcher une fois implantée, il est possible de limiter sa présence et d’adapter des réflexes de lutte biologique face à cette menace.

Voici quelques conseils et informations sur la cloque du pêcher :

  • Préférer des pêchers naturellement résistants. Les variétés telles que Reine des pêchers, Charles Roux, Sanguine de Savoie, Morton sont plus résilients face aux champignons de la cloque du pêcher.
  • Éviter la fragilisation des arbres. Les carences nutritives peuvent affaiblir la vitalité des arbres et laisser place aux infections. Il est conseillé de nourrir le sol avec des engrais biologiques, des amendements sains et des apports nutritifs naturels régulièrement.
  • Ne pas laisser les feuilles et les fruits malades tomber au sol. Pour empêcher la propagation, il est recommandé de couper et brûler rapidement les parties infectées par la cloque du pêcher.
  • Utiliser de la bouillie bordelaise sur les parties aériennes. À petite dose, il peut être opportun de recourir au fameux produit bleu (tous les 15 jours) jusqu’au débourrement. Sinon, il est possible de pulvériser une décoction diluée de prêle, qui a moins d’impact sur l’environnement.
  • Lutter à base d’ail. Que ce soit par la pulvérisation régulière d’un mélange macéré d’ail ou par la plantation de semences directement aux pieds des arbres.

Bien que la cloque du pêcher soit difficile à détruire, en optant pour la lutte préventive, les jardiniers vont se donner des moyens de résistance. La meilleure solution pour éviter les dangers reste malgré tout la vigilance et la bonne santé des espaces verts.

Il y a 1 produit.

Affichage 1-1 de 1 article(s)

Filtres actifs

  • Marque: Décamp'