Filtrer par

Marque

Marque

Mildiou

Le mildiou est un ensemble de maladies issues de microparasites phytopathogènes. Avec ses souches différentes, de nombreuses variétés de plantes peuvent être affectées. Les végétaux les plus touchés par le mildiou font partie du genre des solanacées (pommes de terre, tomates, poivrons, piments, etc.), mais il peut également altérer les courges, les rosiers, les vignes et certaines céréales.

Une forte humidité dans l’air et des températures douces (entre 12 et 25 C°) sont des conditions idéales pour le développement des champignons comme le Phytophthora infestans responsable du mildiou sur les tomates et les pommes de terre.

Généralement, les symptômes de la maladie se caractérisent par le dépérissement des parties aériennes de la plante, une moisissure blanchâtre et des taches brunes vont apparaître sur les feuilles et les fruits et les racines sont nécrosées. Les attaques sont parfois violentes et peuvent décimer des cultures entières, causant des pertes de rendement important pour les jardiniers.

Malgré les périodes douces appropriées au développement des spores des champignons des mildious, ils peuvent survivre aux saisons rigoureuses en se mettant en latence dans le sol et réinfecter des cultures dès le printemps de l’année suivante. Sa disparition totale est donc très difficile à obtenir.

Lutter contre le mildiou dans mon jardin ?

Bien que la maladie puisse prendre plusieurs formes et se développer à partir de plusieurs sources cryptogamiques, le mildiou peut être combattu par de bonnes pratiques culturales et/ou préventives dont voici les principales bases :

  • Espacer les végétaux sensibles. Pour freiner la possible propagation de la maladie, il est conseillé de minimiser le rapprochement des plants de cultures.
  • Maîtriser l’arrosage et éviter l’aspersion. Les spores du mildiou peuvent se diffuser naturellement par le vent et par l’eau. Préférez arroser directement les racines sans mouiller les feuilles.
  • Optimisez l’aération des végétaux. Une bonne aération va empêcher l’humidité et freiner le développement de la maladie sur les plantes.
  • Opter pour la rotation des cultures. Afin d’éviter les contaminations répétées annuellement par la présence de résidus infectés dans les sols, la rotation des cultures est une solution naturellement efficace. Elle est également favorable pour l’enrichissement du sol. Attention à ne pas planter d’autres végétaux sensibles au mildiou sur les espaces contaminés.
  • Détruire les tissus malades. Feuilles, tiges, fleurs, fruits, toutes les parties infectées par le mildiou peuvent propager la maladie. Il est conseillé de les détruire pour ne pas perpétuer son développement.
  • Protéger les plantes de l’humidité.
  • Traiter les végétaux infectés. Très sensibles aux produits cuivrés, il est possible de lutter contre le mildiou grâce à la Bouillie bordelaise ou bourguignonne, ou par des purins de plantes comme la bardane et la tanaisie qui renforceront les défenses des végétaux.

Le mildiou est une infection très connue et très répandue dans les jardins. Il est assez difficile de l’éradiquer une fois installé sur les plantes, mais si les premiers symptômes sont considérés sérieusement et rapidement, les jardiniers peuvent freiner et lutter efficacement contre le développement des microorganismes. 

Il y a 1 produit.

Affichage 1-1 de 1 article(s)

Filtres actifs

  • Marque: Décamp'