Filtrer par

Prix

Prix

  • 7,00 € - 18,00 €

Mouche de la carotte

Parmi les diptères ravageurs et les nombreuses espèces de mouches nuisibles, il existe la Psila rosae qui est communément appelée la “mouche de la carotte”. Comme beaucoup d’autres diptères, ce ne sont pas les insectes adultes qui causent les dégâts, mais bien les larves de ces insectes, qui, pour évoluer, vont creuser des galeries dans les tissus des plantes et s’en nourrir.

Ces minuscules mouches noires qui mesurent entre 4 et 5 mm se déplacent en rasant le sol (jamais au-delà de 80 cm) à partir du mois d’avril pour y pondre leurs œufs. Leurs cibles sont principalement les plantes de types Apiacées (carottes, persil, panais, cèleri, etc.). Une fois la plante hôte découverte, les mouches déposent leurs œufs à quelques centimètres dans le sol, qui évolueront par la suite en petites larves jaunes qui n’hésiteront pas à infester les carottes en laissant d’infimes traces noires de leur passage (dejections). La présence des vers de la carotte est un véritable fléau pour les jardiniers dans les potagers, car les légumes affectés deviennent généralement impropres à toute consommation.

Il est possible d’avoir plusieurs générations d’insectes entre les mois d’avril et octobre, ce qui rend le travail de traitement plus difficile. Ces minuscules mouches sont généralement peu visibles.

Lutter contre les mouches de la carotte

Les études portées sur ces petits diptères montrent que leur capacité de vol n’est pas supérieure à 70 cm de hauteur et que les mouches se repèrent principalement aux odeurs. Voilà de premiers points de lutte pour limiter les risques et les dégâts causés par la mouche de la carotte :

  • Installer des filets anti-insecte (de type P10 - P17). En utilisant des filets comme barrière autour de vos plantations de carottes ou de panais, vous empêcherez les mouches de venir pondre leurs œufs à proximité.
  • Planter des végétaux compagnons. De nombreuses plantes odorantes comme les Liliacées (poireaux, oignons) ou des fleurs comme les soucis et les œillets d’Inde peuvent avoir des effets répulsifs naturels face aux mouches de la carotte qui sont très sensibles à ces émanations.
  • Mettre en place un piégeage chromatique. Certaines couleurs (du jaune à l'orange) attirent les nuisibles et peuvent servir de support pour se défaire des ravageurs. Installer des pièges à glu pour les mouches de la carotte tous les 2 mètres près de vos plantes à moins de 50 cm du sol.
  • Instaurer une rotation des cultures. En changeant les semis de carottes chaque année, vous empêchez les pupes des mouches qui hibernent de trouver de quoi se prospérer au printemps suivant.

Grâce à ces quelques méthodes biologiques, les jardiniers soucieux de leur environnement peuvent freiner, voire détruire les cycles de développement des mouches nuisibles de la carotte et profiter parfaitement de leur récolte, sans avoir à les partager avec ces diptères légèrement répugnants.

Il y a 3 produits.

Affichage 1-3 de 3 article(s)

Filtres actifs