Filtrer par

Prix

Prix

  • 15,00 € - 16,00 €

Maladies de l'olivier

Les oliviers sont des arbres fruitiers assez résistants. L’histoire de sa domestication nous montre que cet arbre est plutôt robuste pour sa petite taille. Certains oliviers sont centenaires, d’autres sont aujourd’hui millénaires, prouvant par leur présence la capacité naturelle de cet arbre à faire face aux différentes attaques de ravageurs et de maladies. En réalité, presque toutes les maladies connues de l’olivier peuvent se traiter. Toutes, sauf “le pourridié”, qui sévit et qui est encore particulièrement redouté par les jardiniers.

Il existe 3 catégories de maladies chez l’olivier (Olea europaea) :

  • Les maladies qui sont liées aux bactéries et aux virus (chancre, syndrome du dessèchement rapide, etc.)
  • Les maladies qui sont associées à la présence et au développement de champignons (pourridié, fumagine, œil de paon, verticilliose, anthracnose, etc.)
  • Les maladies qui dépendent de la présence d’insectes (chenilles, teignes, mouches de l'olivier, aleurodes, thrips, etc.)

Tous ces parasitages peuvent gêner la vitalité et le cycle de vie des arbres, mais peuvent se traiter de manières responsables par des méthodes de lutte biologique.

Lutter contre les maladies de l’olivier ?

Comme à l’accoutumée, la lutte biologique propose des méthodes écologiques ou issues de produits naturels pour faire face aux problèmes rencontrés dans les jardins.

Voici quelques solutions et conseils pour résister aux maladies subies par les oliviers :

  • La fumagine ou l'œil de paon” (cycloconium). Il n’existe pas de remède curatif face à ces pathologies, mais un traitement préventif à la bouillie bordelaise en automne et au printemps peut prévenir des attaques et aussi endiguer la présence de cochenilles noires et de mouches de l’olivier.
  • Teignes et pyrales de l’olivier. Pour faire face à l’invasion, il est possible d’utiliser des traitements biologiques par pulvérisation de Bacillus thuringiensis.
  • Le neiroun et les chancres. Pour combattre ces deux menaces, il est conseillé de couper les parties infectées de l’arbre et de les brûler pour stopper la progression des parasites. Utiliser des mastics cicatrisants pour éviter de nouvelles attaques dues à l’affaiblissement de l’arbre (fumagine, etc.).
  • Les cochenilles noires et les thrips de l’olivier. Des biopesticides à base d’huile de colza peuvent limiter la prolifération de ces nuisibles.

Bien que la majorité des attaques qui sont portées par Dame nature aux oliviers ne soient pas létales pour l’arbre, les récoltes et la santé peuvent être affectées par la présence des nuisibles ou l’expansion des bactéries et des champignons. Pour mesurer les risques, il est important de contrôler la vitalité des arbres et faire en sorte de répondre à leurs besoins nutritifs, car en stimulant leur système immunitaire, les oliviers peuvent encore avoir de longues années à vivre.

Il y a 2 produits.

Affichage 1-2 de 2 article(s)

Filtres actifs