Filtrer par

Utilisation en agriculture biologique

Utilisation en agriculture biologique

Cicatrisant et mastic

Comme toutes espèces vivantes, les arbres sont sujets à être blessés. Que ce soit des incidents climatiques comme le vent ou la foudre, une surcharge de fruits qui brisent des branches trop lourdes ou des actions humaines comme le taillage, ces modifications extérieures peuvent conduire les végétaux à subir des dommages qui mettent les arbres à mal. Naturellement, les arbres cicatrisent, mais selon les espèces, les périodes et l’environnement qui les entourent, ils ne guérissent pas toujours et sont parfois infectés d’éléments pathogènes tels que des champignons ou des virus. Pour limiter les risques, les jardiniers peuvent appliquer des baumes cicatrisants et des mastics sur les lésions afin de favoriser une meilleure guérison.

Le débat est ouvert entre les partisans du “laisser-faire” la nature et les interventionnistes. Les arbres disposent de cellules qui, en cas de blessures, peuvent naturellement restructurer les tissus cellulaires et les plaies. Ces cellules peuvent également isoler les parties infectées avec un système de recouvrement qui met plus ou moins de temps à cicatriser. Lorsqu’il s’agit de la taille volontaire d’une branche par les jardiniers, il peut être suggéré d’utiliser des produits de recouvrements naturels comme des cicatrisants ou des mastics, afin de former une barrière contre les éventuels éléments pathogènes (champignons et infections bactériologiques) sur les parties dénudées.

Cicatrisant et mastics bio pour mes arbres ?

Le processus de compartimentation naturel des arbres est très efficace pour des coupes ne dépassant pas les 5 cm de diamètre, mais lorsque les blessures sont plus larges, les temps de cicatrisation sont plus longs et la pourriture peut s’installer. Pour éviter de voir se former des champignons ou des chancres sur les parties sectionnées, il est parfois avisé d’utiliser des mastics ou des baumes de cicatrisation naturels aux effets antifongiques qui empêcheront l’air et les maladies de pénétrer dans les plaies. Qu’ils soient constitués d’argile, de cire d’abeille ou de propolis, les mastics naturels sont à appliquer avec soin, sur des blessures propres.

Quelques conseils pour effectuer une taille efficace des arbres :

  • Utiliser des mastics et des cicatrisants pour des tailles de plus de 5 cm de diamètre, sinon préférer laisser le recouvrement naturel se faire ;
  • Désinfecter les outils qui serviront à faire la taille des branches pour éviter la transmission d’éléments pathogènes ;
  • Bien recouvrir de façon hermétique les plaies afin de ne pas créer de nids à microbes qui favoriseraient le développement de moisissures ;
  • Préférer tailler les arbres en hiver, quand la sève est redescendue afin de limiter les cicatrisations à vif.

Même si la nature est bien faite, il est possible pour les jardiniers d’agir et de favoriser l’aide à la cicatrisation de certaines blessures des arbres dont ils sont parfois à l’origine avec l’application de cicatrisant et de mastics naturels. Que l’on soit partisan ou opposant à l’usage de ces cicatrisants, une règle est de rigueur, le contrôle régulier des lésions !

Il y a 2 produits.

Affichage 1-2 de 2 article(s)

Filtres actifs