Filtrer par

Marque

Marque

Prix

Prix

  • 7,00 € - 12,00 €

Phéromones tordeuse orientale du pêcher

La tordeuse orientale du pêcher est un nuisible de type lépidoptère (papillon) dont les chenilles se nourrissent de la pulpe des fruits et vont corrompre leurs comestibilités. La Grapholita molesta fait partie des espèces de tordeuses qui se développent sur les arbres à noyaux et pépins avec une préférence pour les pêchers, mais elle se délecte également des fruits des abricotiers, des pommiers, des poiriers, des cognassiers, des pruniers et autres fruitiers. Les pièges à phéromones permettent de contrôler l'émergence des insectes dans les vergers, mais plus encore d’endiguer leur prolifération de manières écoresponsables.

L’espèce des tordeuses orientales du pêcher est multivoltine, c’est-à-dire qu’elle donne naissance à plusieurs générations par année (entre 3 et 4) et c’est à partir du mois de mars que les premiers papillons femelles vont commencer à pondre leurs œufs. Les premières générations de larves vont se nourrir des bourgeons et des fleurs des arbres fruitiers impactant sérieusement leur développement. Les 3e et 4e générations de chenilles sont quant à elles beaucoup plus ciblées vers les fruits dans lesquels elles vont se renforcer et provoquer une maturation précoce qui va parfois les rendre impropres la consommation.

Des phéromones contre les tordeuses orientales du pêcher ?

Les pièges à phéromones sont réputés être efficaces face à de nombreux lépidoptères ravageurs dont certaines espèces de tordeuses. Dans un premier temps, les pièges vont permettre aux jardiniers de rester vigilants sur l'apparition des nuisibles près des arbres fruitiers. Dans un second temps, les pièges vont impacter la prolifération des tordeuses orientales du pêcher en freinant les rencontres entre les adultes reproducteurs. Les pièges à phéromones sont conçus pour attirer les imagos mâles par le biais de phéromones sexuelles de femelles dans un dispositif empêchant toute rencontre procréative. Le piégeage repose sur la confusion sexuelle de l’espèce, ce qui limite considérablement la progression de l’insecte et la multiplication des futures générations.

Quelques conseils pour l’utilisation des phéromones face aux tordeuses orientales du pêcher :

  • Compter 1 piège par bosquet d’arbres ou 1 piège par arbre en fonction de la contamination des vergers ;
  • Installer les pièges à phéromones au mois d’avril, avant les vols nuptiaux des tordeuses ;
  • Changer les capsules à phéromones toutes les 4 à 6 semaines pour maintenir la bonne efficacité du piège ;
  • Conserver les phéromones au réfrigérateur (pour un usage dans l’année) ou au congélateur pour un usage plus tardif (3 ans maximum) ;
  • Disposer les pièges dans la frondaison des arbres pour une plus grande performance de captages des tordeuses.

Les pièges à phéromones sont des outils de lutte biologique particulièrement utilisés contre des nuisibles tels que les tordeuses orientales du pêcher, car ils permettent de cibler directement les ravageurs et les empêcher de proliférer. En cas d’invasion massive des papillons, il peut être convenu de lier le piégeage par phéromones avec des méthodes de lutte plus curatives ! 

Il y a 2 produits.

Affichage 1-2 de 2 article(s)

Filtres actifs