Phéromones mineuse de l'agrume

Les mineuses des agrumes sont les chenilles d’une espèce de l’ordre des lépidoptères nommée Phyllocnistis citrella. Présents essentiellement dans le sud de la France et sur le pourtour méditerranéen, les papillons se développent dans les cultures d’agrumes (oranger, mandarinier, citronniers, etc.) et parfois dans les vignes ou sur les plants de fleurs de jasmins. En creusant des galeries dans les tissus foliaires, les larves des mineuses des agrumes vont gêner la photosynthèse des végétaux et par ce biais fragiliser la vitalité de la plante hôte. L’installation de pièges à phéromones offre un contrôle sur l'émergence des nuisibles et freine la capacité de prolifération des mineuses. Une méthode fonctionnelle et respectueuse de l’environnement.

Au début du printemps, les imagos femelles pondent leurs œufs le long des nervures centrales des feuilles des Citrus. Très vite, des chenilles mineuses vont commencer à forer des galeries dans les limbes des plantes dont elles se nourrissent pour évoluer. Si rien n’est mis en place, chaque année 3 ou 4 générations de mineuses vont voir le jour. Même si la présence de ces nuisibles ne condamne pas explicitement les arbres, elle fragilise leur vitalité et précipite une défoliation prématurée tout en rendant les végétaux plus vulnérables à l’arrivée d’autres parasites, souvent plus pernicieux.

Des phéromones contre les mineuses des agrumes ?

L’installation de pièges à phéromones dans les cultures d’agrumes ou dans les vignes va compromettre la prolifération des mineuses, car ils vont troubler la reproduction naturelle de l’espèce. Les phéromones sexuelles de femelle sont introduites dans un dispositif qui va attirer les mâles, provoquant une confusion sexuelle et ainsi limiter leur procréation. Génération après génération, la population de nuisible diminue et l’espèce devient moins coercitive sur les cultures.

Quelques conseils d’utilisations pour les pièges à phéromones contre les mineuses des agrumes :

  • Installer les pièges avant les premiers envols des papillons au début du printemps (mars-avril) ;
  • Compter entre 1 et 2 pièges par arbre en fonction de la présence des papillons des agrumes ;
  • Utiliser des pièges universels adaptés aux lépidoptères pour diffuser les phéromones contre les mineuses ;
  • Conserver les phéromones au réfrigérateur (jusqu’à 3 ans) ou à l'aire libre 2 ans si le conditionnement le permet (Phéromones M2i).
  • Contrôler régulièrement les pièges afin de s’assurer du bon fonctionnement et évaluer la présence plus ou moins importante des mineuses dans vos vergers ;

Les pièges à phéromones sont des outils efficaces pour empêcher le développement des papillons tout en respectant les écosystèmes et la biodiversité locale. Méthode soutenue et approuvée en lutte biologique, alors pourquoi hésiter ?

Il y a 1 produit.

Affichage 1-1 de 1 article(s)

Filtres actifs