Filtrer par

Prix

Prix

  • 7,00 € - 8,00 €

Phéromones mouche de la carotte

La mouche de la carotte est un petit diptère qui envahit et se développe au contact des végétaux de type Apiacées. Les carottes, les plants de persils, les panais, les céleris sont des cibles de prédilection pour cette mouche prédatrice. La Psila rosae ne mesure pas plus de 4 à 5 mm en tant qu’insecte adulte et se déplace dans les potagers en rasant le sol (jamais au-delà de 80 cm de hauteur). Prolifique et nuisible pour les plantes, cette mouche peut être maitrisée par l’installation de pièges à phéromones qui vont agir sur les cycles reproductifs des insectes.

Les principaux dégâts liés aux mouches de la carotte proviennent des larves de l’espèce qui vont creuser des galeries dans les Apiacées pour se nourrir. Au début du mois d’avril, au retour des premières douceurs de l’année, les mouches femelles viennent pondre des œufs qui vont donner quelques jours plus tard, une première génération d’asticots. Ces derniers se développent dans la chair des racines, essentiellement des carottes, et vont laisser des traces de déjections tout au long de leurs passages, rendant les parties entières des cultures impropres à la consommation.

Des phéromones contre les mouches de la carotte ?

Dans de nombreux cas, les pièges à phéromones sont utilisés efficacement pour faire face aux invasions des papillons (lépidoptères) ou des mouches (diptères) nuisibles. Écologiques et employés dans les cultures biologiques, les pièges à phéromones sont des outils de lutte biologique performants. Le principe est d’attirer les insectes mâles par l’usage de phéromones sexuelles de femelle dans un piège afin d'empêcher la rencontre et la reproduction des nuisibles. Les pièges sont parfois spécifiques aux espèces et s’adaptent généralement à la biologie et aux comportements singuliers des insectes.

Quelques conseils d’utilisation dans la mise en place de phéromones contre les mouches de la carotte :

  • Adapter les phéromones de la mouche de la carotte avec des pièges universels de type “maisonnette” ;
  • Compter 1 piège pour 30 m² de potager ou de culture d’Apiacées ;
  • Changer les phéromones toutes les 4 à 6 semaines pour maintenir la bonne efficacité du piège ;
  • Disposer les pièges vers la mi-mars pour entraver la reproduction de la première génération de mouche de la carotte ;
  • Installer les pièges à moins de 80 cm de hauteur pour convenir aux habitudes de vol des mouches de la carotte ;
  • Stocker les phéromones non utilisées au réfrigérateur pour un usage dans l’année ou au congélateur pour un usage ultérieur.

Les mouches de la carotte sont des ravageurs relativement caractérisés dans les potagers et les pièges à phéromone permettent de répondre à ce problème, sans impacter les autres espèces (parfois utiles) et sans nuire à la vitalité des plantes. Une façon propre et efficace de gérer la présence de nuisibles inopportuns sans bouleverser la biodiversité et l’équilibre de l’écosystème local.

Il y a 1 produit.

Affichage 1-1 de 1 article(s)

Filtres actifs