Filtrer par

Marque

Marque

Chenille processionnaire

Qu’elles soient des chênes ou des pins, les chenilles processionnaires agissent sur le même fonctionnement. Elles s’installent dans les hauteurs des arbres, en colonies, et dévorent tant qu’elles le peuvent le feuillage ou les aiguilles, laissant ainsi des arbres nus et fragiles. Les chenilles processionnaires sont de véritables nuisibles, tant pour les arbres qu’elles submergent que pour la santé des humains ou des animaux domestiques qui les touchent. Leurs poils urticants offrent d’ailleurs un avantage tactique à leur prolifération, car elles ont peu de prédateurs naturels.

Il existe 2 méthodes efficaces en lutte biologique pour venir à bout des chenilles processionnaires. L’une est à employer lorsque les papillons cherchent à se reproduire, et consiste à mettre en place des pièges à phéromones qui vont attirer les papillons mâles, et les empêcher de procréer, et donc freiner la prolifération rapide de l’espèce. Et l’autre piège consiste à agir sur la période de procession des chenilles, qui descendent des arbres le long des troncs pour chercher un lieu enfoui à quelques centimètres dans le sol pour y former leur chrysalide. Ces 2 techniques peuvent être utilisées distinctement et sont parfaitement associables, car elles offrent des moyens de lutte différée à sur plusieurs stades de développement de l’insecte.

Des pièges pour les chenilles processionnaires du pin ?

Ces larves de lépidoptères sont des ravageurs très présents sur le territoire français et même s’ils ne détruisent pas directement les arbres hôtes sur lesquels elles se développent, les chenilles processionnaires fragilisent leur vitalité et ouvre la voie à d’autres parasites et agents pathogènes plus dangereux.

Les pièges à processionnaires également appelés “écopièges” sont des dispositifs conçus pour recueillir les nuisibles lors de la descente des chenilles le long du tronc. Un système de collerette réglable ou parfois d’une goulotte est à installer autour du tronc et va orienter la procession des chenilles vers un sac collecteur où les insectes seront piégés.

Quelques conseils concernant l’installation de pièges à chenilles processionnaires :

  • Installer les pièges avant la période des processions des chenilles (en hiver et au printemps) ;
  • Disposer les pièges en hauteur, hors de portée des enfants ou des animaux domestiques pour limiter les contacts avec les chenilles urticantes ;
  • Prévoir un peu de terre légère ou de terreau pour mettre au fond du réceptacle ou du sac récepteur ;
  • Les écopièges ne fonctionnent pas avec les processionnaires du chêne qui passent leur vie dans les feuillages et ne descendent pas au niveau du sol ;
  • Compter 1 piège par pin, mais si l’arbre est infesté de plus de 5 nids (visibles à l’œil nu), envisager d’installer un second sac collecteur ou un piège plus important pour limiter les risques d’engorgement du piège.

En cas de contact direct avec des chenilles processionnaires, il est recommandé de se rincer abondamment la peau et la zone touchée avec de l’eau claire. Pour éviter ces incidents, empêchez la prolifération des chenilles sur vos arbres grâce à des méthodes de lutte biologique telles que les écopièges et les pièges à phéromones, qui, une fois combinés, offrent de bons résultats dans le combat contre les processionnaires.

Il y a 1 produit.

Affichage 1-1 de 1 article(s)

Filtres actifs

  • Marque: Solabiol