Taupes

Pour ou contre les taupes ? Voici un vaste sujet et chacun aura son avis sur la question. Les jardiniers qui cultivent des potagers sont plutôt partisans de leur présence, ceux qui ont de belles pelouses sont plutôt opposants.

Bien qu’on ne les croise pas fréquemment, les taupes sont des petits mammifères fouisseurs que l’on repère sans difficulté dans les jardins. En creusant des galeries souvent complexes, elles vont laisser des traces dont les taupinières correspondent à des points d’évacuation. La taupe creuse environ 200 mètres de tunnels avec des galeries profondes où elle vit (15 à 25 cm de profondeur) et des galeries superficielles ou temporaires qui lui servent à chasser.

En tant qu’animal solitaire, la taupe à une zone de chasse qui s’étend de 400 à 1000 m² et contrairement à ce que l’on entend parfois, ce mammifère est insectivore et se nourrit à 90 % de vers et de larves. C’est d'ailleurs en ce sens que la taupe est un très bon auxiliaire pour les jardins, elle déloge de nombreux insectes nuisibles comme les vers blancs (hanneton, otiorhynque) et des gastéropodes, dont les limaces, qui font de réels ravages dans les potagers. Par ailleurs, les taupes drainent et aèrent la terre, ce qui améliore la fertilité du sol. C’est une des raisons qui expliquent pourquoi les taupes sont considérées comme des espèces utiles en lutte biologique. Mais quand les taupinières se font trop visibles, un problème d'élégance se pose.

Lutter contre les taupes ?

Bien qu’il y ait un certain nombre d’avantages à avoir des taupes dans son jardin, les trous de terres meubles qui définissent les réseaux de galeries peuvent faire hérisser les râteaux des jardiniers parfois soucieux de l’esthétisme de leurs espaces. 

Sans chercher à leur nuire, il existe des méthodes responsables et écologiques pour capturer ou repousser les taupes afin qu’elles s’éloignent des jardins :

  • Installer des pièges à taupes. Ces pièges manuels ou mécaniques sont à disposer dans les zones occupées par les taupes et permettent de les attraper sans les tuer.
  • Mettre en place des répulsifs. Que ce soit de la naphtaline ou des décoctions de purin de sureau, les odeurs fortes dérangent les taupes qui s’écartent des sources olfactives.
  • Planter des végétaux anti-taupe. L’épurge (Euphorbia lathyris) ou la Fritillaire impériale (Fritillaria imperialis), les bulbes de jacinthes ou ceux de narcisses et certaines plantes ont des effets répulsifs, car ils troublent certains sens des taupes qui ont l’odorat hypersensible.

Il est difficile de passer à côté de la présence de taupes dans un espace vert, car, comme une signature, la taupe se fait remarquer par ses taupinières caractéristiques. En aérant le sol ou en le drainant, les taupes sont des ouvrières plutôt utiles au jardin et si elles passent le plus clair de leur temps à chasser, elles ne s’attaqueront pas directement à vos végétaux, car elles sont insectivores. Mais si les mottes de terre dérangent l’harmonie de vos espaces verts, optez pour des solutions écoresponsables pour éloigner ces petits Talpidés fouisseurs.

Il y a 2 produits.

Affichage 1-2 de 2 article(s)

Filtres actifs