Nématodes contre les carpocapse

Les carpocapses sont des lépidoptères (papillons) qui font de gros ravages en particulier dans les cultures de fruits, notamment les pommes, les poires, les noix et les pruniers. Pour lutter contre ces insectes invasifs, il est possible d’utiliser des nématodes qui sont des microvers parasitaires entomophages (qui se nourrissent d’insectes) et qui vont détruire les chenilles de carpocapses en quelques heures.

Au crépuscule, entre mai et septembre, les papillons des carpocapses vont venir pondre leurs œufs dans les arbres, délivrant en quelques jours, de nombreuses larves cherchant à se nourrir. Les chenilles des carpocapses vont creuser des galeries dans la pulpe des fruits en forant jusqu’aux pépins. Une fois à l’intérieur, elles vont provoquer la chute d'un fruit prématuré impropre à la consommation et véreux.

Tombées au sol et repues, les larves vont se nymphoser et se transformer en nouveaux papillons en quête de reproduction, laissant plusieurs générations de carpocapses voir le jour autour du même arbre plusieurs fois par an. La dernière génération de l’année va passer l’hiver en diapause sous la forme de cocon caché à quelques centimètres dans le sol ou dans les anfractuosités des arbres. Plus facile à atteindre, c’est à ce stade que les jardiniers peuvent agir avec une grande efficacité sur les nuisibles.

Des nématodes contre les carpocapses ?

Parmi les 5 espèces entomopathogènes de nématodes qui sont utilisées en lutte biologique en Europe, ce sont les Steinernema feltiae qui sont naturellement efficaces contre les larves de carpocapses.

Ces microvers vont parasiter les chenilles en passant par leurs voies naturelles et libérer une bactérie symbiotique qui va dégrader les tissus de l’insecte, les faisant disparaître par septicémies en quelques jours (24 à 72 heures). Les nouvelles générations de nématodes qui se sont développées au sein de leur proie vont chercher à trouver d’autres carpocapses dans le sol pour continuer leur évolution, et ce, jusqu’à l’extermination des nuisibles dans un rayon établi par le jardinier.

Quelques conseils pour optimiser l'utilisation des nématodes Steinernema feltiae (Sf) contre les carpocapses :

  • Employer les nématodes après la dernière récolte des fruits pour détruire les cocons des carpocapses en diapause afin de freiner la prolifération des papillons au printemps suivant.
  • Veiller à ce que l’utilisation des nématodes se fasse dans de bonnes conditions. La température du sol ne doit pas être inférieur à 12 C° et ne pas excéder les 30 C°.
  • Compter un dosage de 5 millions de nématodes et 15 litres d’eau pour traiter 2 arbres.
  • Vérifier que la buse du pulvérisateur mesure plus de 0,08 mm de diamètre pour utiliser les Steinernema feltiae.

Sans danger pour la santé ni pour les végétaux traités, les nématodes vont détruire les carpocapses avant de se dissoudre dans le sol, une fois leurs proies éradiquées. En s’assurant le bon respect des consignes d’utilisation, le traitement des arbres fruitiers par nématodes pourrait devenir une évidence pour faire face aux invasions de carpocapses.

Veuillez nous excuser pour le désagrément.

Effectuez une nouvelle recherche